Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 09:12

L'article précédent a soulevé quelques commentaires bien compréhensibles : il est clair qu'un des problèmes centraux et l'explication de la divergence (parfois incroyable) entre les prédictions de production du futur repose sur l'existence de ressource "non conventionnelles" (sables et schistes bitumineux, transformation du charbon ou du gaz en hydrocarbures liquides par les procédés CTL et GTL), dont les réserves potentielles sont très grandes, plus grandes que les conventionnelles. La doxa économique a toujours considéré que ce ne serait pas un problème de puiser dans ces ressources quand les conventionnelles s'épuiseraient. C'est une question absolument centrale, car elle est également à la source des scénarios de production de CO2 très variables, et pour certains, très volumineux, à la base des prévisions climatiques. Le caractère réaliste ou non de ces scénarios est un des points majeurs que je compte discuter ici.

 

Pour le moment, je ne vais pas réellement discuter ce point ici, je vais juste commencer par un petit quizz. En effet l'idée qu'il n'y avait pas de problème à continuer la croissance de production est précisément à la base des scénarios publiés il y a seulement quelques années par les agences officielles, qui ont précisément été démenties par les faits. Voilà une compilation des scénarios prédits par l'AIE (agence OCDE) et par l'agence américaine EIA, dans le rapport qu'elles publient annuellement (respectivement le "WEO" ou World Energy Outlook pour l'AIE, et l"IEO" ou "International Energy Outlook" pour l'EIA - il faut jongler avec les sigles similaires ! ).

pronostics-aie-depuis-1994.1290520881.thumbnail

Compilation des prévisions de l'AIE rapportée par Matthieu Auzanneau, crédit Clément Conseil

 

eiaieooilprojections2000-2010.1290092704


Compilation des prévisions de l'EIA rapportée par Matthieu Auzanneau, source Oildrum

 

Le principe du jeu est très simple : il faut juste parier sur l'année où la prédiction aura été la plus proche de la réalité, en prenant par exemple la production en 2025. Exceptionnellement, les seuls commentaires autorisés seront une réponse ne comportant que l'année où la production est jugée la plus réaliste, ou encore le commentaire "plus que toutes", ou "moins que toutes". Pour ne pas dériver sur des discussions qui seront réservées à d'autres fils, le reste des commentaires sera supprimé.

Bien sûr vous n'êtes pas obligé de répondre - ça encourage juste à se poser la question :).

 

Mon pari personnel : moins que toutes. 

Partager cet article

Repost 0
Published by climatenergie - dans Energie
commenter cet article

commentaires

René GRAU 15/07/2011 11:38


2008


Phyvette 25/06/2011 17:39


AIE : 2013

EIA : 2016

Une E-F chez B-G


skept 25/06/2011 14:10


2010


RUTILY 25/06/2011 11:56


Moins que toutes


the fritz 25/06/2011 10:20


2010


climatenergie 25/06/2011 10:53



J'ai oublié de préciser mais bien sûr : vous avez le droit à DEUX réponses, une pour l'AIE , et une pour l'EIA :-)