Titre

Réflexions sur l'énergie, le climat, et l'avenir de l'humanité ....

Jeudi 1 septembre 2011 4 01 /09 /Sep /2011 07:55

Comme les lecteurs l'ont remarqué, nous bénéficions depuis quelques temps des contributions (un peu véhémentes) d'un certain miniTAX, bien connu pour ses positions qu'il qualifie lui -même de "cornucopiennes" , qu'il me permettra de résumer ainsi : toute réflexion mettant en doute le fait que la société industrielle ne fera que s'améliorer est nécessairement absurde et sans fondement. Position qu'il prétend essentiellement défendre selon moi par l'argument (si j'ai bien compris) : ben comme on n'a jamais régressé jusque maintenant, ça prouve qu'on ne régressera jamais.La plupart des arguments ont été échangés de part et d'autres.

Fidèle à ma promesse, je l'ai laissé s'exprimer librement. Néanmoins le caractère un peu répétitif et injurieux de ses posts finit par lasser, et je pense que si il continue dans ce style, je finirai par supprimer ses commentaires contenant des insultes, ce qui devrait l'amener au moins à donner ses arguments de manière plus polie. Il est cependant intéressant de décortiquer le fond de son discours, qui est illustratif (par delà le ton volontairement provocateur et manifestement destiné à "pourrir" la discussion) de certains modes de pensée qui sont probablement dominants dans le monde économique actuel. Je me permets donc de faire un commentaire assez détaillé de sa dernière contribution, en montrant comment il utilise des arguments techniquement exacts pour alimenter une pensée fausse, et par beaucoup de côtés incohérente et auto-contradictoire. Voyons un peu ...

 

****************


Tu as juste collé un lien d'un pichuileux prétendant que l'EIA AURAIT sur-estimé la production en Mer du Nord dans ses prédictions, sans citer aucune source vérifiable.

Techniquement exact : le lien ne mentionne pas explicitement la source. Néanmoins il est très facile de retrouver les prédictions de l'EIA de cette époque , qui sont effectivement celles citées. Minitax se polarise sur un détail en sous-entendant que les chiffres cités de l'EIA sont faux - or ils sont justes. Manipulation.

 

Or l'EIA ne fait PAS de prédictions de production, elle fait des projections càd des prédictions selon des scénarios de croissance économique. Je t'avais demandé précisément de montrer où on trouve l'original de ces prétendues prédictions de production par l'EIA, pour l'instant, tu n'as pas répondu, donc tu n'a rien démontré du tout.

Admirez le jésuitisme : elle ne fait pas de "prédiction de production" mais des "prédictions selon des scénarios de croissance économique". Là encore, techniquement, MiniTAX a raison... et il pointe très bien le problème ! les projections de productions après quelques années ne sont PLUS guidées par l'analyse des champs pétroliers, mais par des projections économiques de demande. Autrement dit elles ne décrivent pas ce qu'on va produire, mais ce qu'on aimerait produire ! c'est du "wishful thinking".

sauf que quelle est la conclusion? qu'elles sont crédibles ? certainement pas, justement. Elles sont totalement hypothétiques. Alors que les prédictions de ceux que miniTAX appelle dédaigneusement les "pic-huileux" sont fondées sur des analyses de contraintes géologiques. Il est exact qu'elles ont souvent été plutot pessimistes, mais fondamentalement, la conclusion d'un pic conventionnel entre 2005 et 2010 a été confirmé par l'AIE, et les crises qui s'en sont suivies correspondent également à cette période. Bien mieux que celles des agences officielles... en 1998, l'EIA voyait un prix stable du pétrole entre 20 et 30 $ et une production croissant sans accident jusqu'en 2020 ! miniTAX se polarise sur l'écart entre les prédictions des "peakoilistes" et la réalité .. sans mentionner que les prédictions officielles s'en sont encore plus écartées !  

 



-----------------
"Donc les RP ne sont pas un indicateur fiable de production, et le fait qu'elles augmentent ne veut rien dire. "
-----------------
Affirmation gratuite sortie du chapeau, comme dab. Si une hausse des RP et les SOUS-estimations systématiquement passées ne veulent rien dire, alors qu'est ce qu'il te faudrait comme preuve pour réfuter ton idée de pénurie imminente ??? Si rien ne peut la réfuter, alors ce n'est pas un argument, c'est une croyance.

Manipulation et sophismes : miniTAX ne prouve pas du tout que l'usage des réserves prouvées est fiable ! il se contente d'asséner  qu'il a raison. Or l'argument a déjà été donné : les courbes de RP données par l'EIA n'ont rien à voir avec les courbes de production.  Ca n'a rien d'une affirmation "gratuite et tirée du chapeau", elle est tout à fait argumentée. Il suffit d'aller voir les courbes sur le site de l'EIA donné par miniTAX lui même sur la production pétrolière, par exemple

de la Grande Bretagne

ou du Mexique

et d'afficher la courbes des réserves prouvées (proved reserves) et de la production (total oil production) pour constater qu'elles n'ont rien à voir !

On présente à miniTAX des courbes précises, des données, mais il les ignore et leur fait dire le contraire de ce qu'elles disent. La donnée des RP n'est en rien indicative des courbes de production, ce sont juste des estimations subjectives variant au gré de ce qu'on appelle "prouvées". Il s'accroche à un indicateur dont toutes les données passées montrent qu'il ne veut rien dire.

 


Le compte bancaire (les RP) de Bill Gates est en hausse et en plus, on a constaté qu'il a fait des retraits (la production) bien plus importants que ce qu'il déclare, et pourtant tu es en train de dire que sa déroute financière est imminente, c'est une affirmation extraordinaire donc il faudrait des preuves extraordinaires, j'aimerais les voir, pour l'instant, je n'en vois pas.

Sophisme complet, comme si l'argent sur le compte obeissait aux mêmes lois que l'extraction pétrolière. Argument sans valeur.



-----------------
"Contrairement à ce que tu dis, l'argument principal n'est pas du tout que les RP sont surestimées ! "
-----------------
La théorie du pic est basée sur les RP et la production, et rien d'autre !

Faux : miniTAX confond la notion de réserves prouvées, qui est subjective et politique, et estimation de l'ultime recouvrable, qui est raisonnablement estimé à partir de données géologiques. Les différents pays ont des estimations différentes des RP, un chiffre unique, souvent estimé de manière totalement opaque. Les géologues estiment des ultimes recouvrables avec des barres d'erreurs. Ils peuvent se tromper bien sur, mais c'est un chiffre différent des RP. 

 

Il y a désaccord énorme sur les estimations de RP (il suffit de comparer les valeurs de l'Aspo avec celles de EIA, BP, IEA, voire même de comparer les valeurs de l'Aspo d'une année à l'autre vu qu'elles sont révisées en permanence à la hausse).

Il n'y a pas de controverse sur le montant des ressources conventionnelles. Il y a un désaccord sur le fait d'agglomérer des ressources conventionnelles aux ressources non conventionnelles dans le même chiffre de RP

Et il y a des accusations conspirationnistes permanentes de triche sur les RP par les picquistes (sous-entendu, le problème est pire que prévu), il suffit d'aller sur n'importe quel site pichuileux ou de reprendre les paroles des gourous picquiste pour CONSTATER cette litanie. Prétendre dans ces conditions que la prétendue surestimation n'est pas un argument central dans le discours du PIC est donc une dénégation ridicule. Tes arguments sont tellement bidon que tu te mets maintenant nier ce qui les fonde, la discussion devient grotesque.
 

Déjà répondu. Par ailleurs ce problème n'a jamais été abordé dans mes posts, miniTAX profite d'une tribune pour se répandre en imprécations sur un problème que je n'ai pas du tout discuté. Manipulation, tactique de l'épouvantail. 


Impliquer que l'endettement est dû "en grande partie" à une faible croissance de la production de pétrole est d'une idiotie sans nom. Aucun économiste, même les plus crétins ferait ce genre de conclusion (si tu en connais un seul, tu me le cites, pour l'instant, tu te contentes de sortir des explications bidons du chapeau).

Il est assez savoureux de se réclamer du discours des économistes comme si ils étaient fiables, vu la situation où ils nous ont mis ! Comme dit miniTAX, les économistes les plus crétins ne font pas le lien entre flambée du baril et crise économique. Justement peut être parce qu'ils sont crétins ? ne pas dire la même chose que des crétins est donc, selon miniTAX , "bidon". 


La crise de la dette est due à une dépense inconsidérée des Etats et à la croyance aveugle au keynésianisme (la fameuse "relance" par les dépenses publiques), point barre.

C'est exact : la "croyance aveugle au keynesianisme" a échoué, les dépenses publiques n'ont pas relancé la croissance. Sauf que miniTAX affirme juste au-dessus que le problème ne vient pas du manque de croissance ? allez comprendre .....

 

Il y a plein d'Etats qui n'ont pas de forte croissance et pas de problème de dette (l'Allemagne, la Suisse, les pays nordiques...) et l'explosion de la dette publique avait déjà commencé dès les années 80 où le problème de hausse de production du pétrole ne s'est jamais posée.

Donc avec ce raisonnement : l'idée que le surendettement est lié à un faible revenu est fausse, puisqu'il y a plein de ménages pauvres qui ne sont pas surendettés. Sophisme encore une fois : bien évidemment le surendettement vient d'une mauvaise adéquation entre dépenses et ressources. Dire "ce ne sont pas les ressources qui sont insuffisantes, ce sont les dépenses qui sont trop grandes", ça tient encore du discours en trompe l'oeil. Je dis simplement que les états se sont lancés dans des dépenses inconsidérées parce qu'ils comptaient sur une croissance qui n'est pas venue, ou qui n'est venue temporairement qu'en trompe l'oeil grâce aux emprunts, comme chez les "PIGS", avant de s'effondrer. 

 

Quand on fait du déficit chaque année, on creuse la dette, il n'y a rien de compliqué. La solution est ultra-simple : réduire le train de vie de l'Etat et arrêter de croire que la croissance est stimulée par les dépenses, ça marche comme on peut le CONSTATER il y a 20 ans en Suède ou actuellement en Irlande. Donc tous ça, qui n'a rien à voir avec le pétrole, contredit directement ton analyse risible.
Le pétrole compte pour moins de 3% dans le PIB mondial, dire qu'il est "en grande partie" responsable de la faible croissance et donc de la crise d'endettement, c'est comme dire que la queue remue le chien. Mais visiblement, aucun argument picquiste bidon n'est assez absurde pour que tu y renonces !

là, miniTAX n'est pas coupable : il se contente de répéter le credo économique qui dit que puisque le pétrole représente une faible part du PIB, il ne compte pour rien dans la richesse. Avec ce raisonnement, l'oxygène compte pour zéro dans le PIB, donc il n'est absolument pas indispensable à la richesse. L'oxygène pourrait donc disparaitre de la surface de la Terre sans inconvénient alors ?

le pétrole compte pour peu parce que le PIB mesure la fraction de l'effort économique utilisé pour le produire. La "faible part" veut justement dire qu'il est TRES PRODUCTIF - plus elle est faible, moins on a besoin de travailler pour produire une tep. Et donc plus on est riche. Evidemment si on devait payer 30 % de notre revenu pour le pétrole, ou une autre forme d'énergie, on serait bien moins riche au total non? ça devrait être une évidence : notre richesse est conditionnée à la faible part du coût de l'énergie. Prétendre qu'on n'en est pas dépendant est un contresens complet. Que beaucoup font, soyons juste : ce blog essaye justement de rectifier ce genre d'idées reçues.


-------------------
"ah oui tiens .. ben c'etait pas si virtuel que ça en fait, c'était adossé à quoi déjà ? ah oui à des subprimes, des emprunts risqués. Risqués? quels risques ? et pourquoi ce risque n'a pas été bien évalué? qu'est ce qui a foiré? pose toi un peu ces questions aussi .... "
-------------------
Le problème des subprimes, ses causes et ses effets a déjà été très bien analysés, tu n'y connais que dalle en économie alors abstiens toi de prétendre que tu y as réfléchi.

Aucune réponse à la question, bien sûr - comme toujours quand il est coincé, miniTAX esquive.

-------------------------
"je ne crois pas du tout à l'explosion des énergies alternatives avec la crise du pétrole - je crois principalement en la baisse des consommations, de TOUTES les consommations (y compris l'électricité renouvelable et nucléaire) "
-----------------------
Et ??? Ca ne prouve pas plus que ton choix d'investir dans l'or serait un choix rationnel. Et ça n'explique toujours pas pourquoi toi qui crois à la crise du pétrole et à la baisse de la consommation due à la flambée des prix du pétrole, tu n'investis pas de le baril. Tout ce que ça prouve, c'est que tu investis dans l'or sans savoir pourquoi et/ou que tu ne crois même pas à l'effet que tu prédis d'une crise du pétrole (la flambée des prix). Ca ne donne pas vraiment confiance dans ta stratégie.

 

J'ai donné des liens où j'expliquais qu'une crise du pétrole ne signifiait absolument pas un baril durablement cher, parce que les récessions détruisent la demande. Le prix du baril va donc fluctuer dans des marges assez grandes, ce n'est donc pas du tout un bon placement et je le déconseille sur le long terme :). miniTAX les a lu- mais il fait comme si il les ignorait bien sûr.



--------------------
"je ne prévoyais pas des crises "tous les ans", mais des crises entrecoupées de périodes de rémissions, probablement avec des intervalles de 3 à 4 ans. Il n'y a rien actuellement qui contredise ça. "
--------------------
Oui donc tu "prévois" ce que n'importe quel amateur en économie sait déjà depuis longtemps (cf l'adage boursier "les arbres ne montent pas jusqu'au ciel") , merci pour l'enfonçage de portes ouvertes.

Un des éléments du discours de miniTAX, les contradictions permanentes : ce que je dis est absurde, mais sans intérêt puisque tout le monde le dit.


--------------------
"donc si je te proposais un pari sur le fait par exemple que la production de pétrole va dépasser 100 Mbl/j d'ici 10 ans, tu l'accepterais , si la prédicabilité de la "théorie" du PO est NULLE selon toi, et que tu assènes que tous les paris de ce genre seront perdus, tu n'as aucune raison de le refuser ? "
--------------------
Pourquoi 100 Mbl/j et non pas 95 Mb/j, l'un comme l'autre, vu que selon les pichuileux, on est au pic et qu'il est impossible de produire plus (litanie qu'ils nous répètent à chaque fois que la production augmente, lol), tu devrais gagner sans peine non ? C'est marrant comment tu es bien hardi quand il s'agit prononcer de fausses certitudes et de pondre à la tonne des prédiction basées sur de vagues généralités qui ne mangent pas de pain mais dès qu'il s'agit d'aller dans le concret, ta témérité disparaît.

 

Pourquoi pas 95 ? parce que dire que le pétrole va bientot piquer ne signifie pas qu'il a forcément piqué , ni que la production sera certainement inférieure à 95 Mbl/j. En revanche, nier qu'il va piquer signifie qu'il va continuer à croitre, et donc qu'il devrait dépasser 100 Mbl/j. Il n'y a donc aucune contradiction de ma part à estimer que 95 Mbl/j n'est pas une valeur assez assurée pour prendre un pari, mais que 100 Mbl/j l'est. En revanche, miniTAX est dans la contradiction en refusant de prendre un pari sur 100 Mbl/j - si il le refuse, c'est qu'il donne une probabilité significative à l'éventualité que la production pétrolière va piquer - malgré tous ses raisonnements sur l'augmentation des RP avec le prix, il n'agit pas comme si il y croyait lui-même. 


--------------------
"Mais ce n'est pas du tout le cas en période de dépletion. Tout comme en période de mauvaises récoltes, c'est la courbe offre(prix) qui se déplace d'ensemble vers les prix plus élevés. (et pas celle de la demande) : quand tu considères l'intersection avec la courbe de demande (prix), qui elle descend, l'intersection offre demande a finalement comme résultat de se déplacer vers un PRIX PLUS ELEVE et une PRODUCTION PLUS FAIBLE (parce que c'est la courbe demande(prix) qui n'a pas changé , et la demande diminue quand le prix augmente)."
--------------------
Dans ton raisonnement, tu supposes que "la période déplétion" est irréversible et qu'elle n'entraîne pas une réaugmentation des RP par le mécanisme de l'offre et de la demande (prix plus élevé => plus de profit => plus d'investissement et plus d'ouverture de nouveau puits ou réouverture d'anciens puits => inversion de la déplétion) . C'est comme si tu raisonnes sur UNE période de mauvaise récolte, sans prendre en compte que les milliers d'agriculteurs anticipent de futur profits et vont planter plus pour la saison suivante. Ton hypothèse de travail est archi-fausse donc ta conclusion ne peut qu'être fausse.

Comme dit juste au-dessus, miniTAX ne croit pas plus à la montée infinie de la production, bien qu'il se démène en prétendant le contraire. 

-------------------
"Ton raisonnement conduirait à un volume d'échange toujours croissant, ce qui voudrait dire une quantité de pétrole extraite tendant vers l'infini : il est donc forcément bogué. "
-------------------
Mon raisonnement n'a jamais été celui-là, ton straw man est grotesque. Si tu ne comprends pas ce que j'écris, tu relis, avec le doigt.

Et voilà. Après nous avoir démontré avec force jurons qu'il était stupide de penser qu'un prix élevé n'allait pas augmenter les réserves prouvées, et tout aussi stupide de penser qu'augmenter les réserves prouvées n'allait pas augmenté la production, miniTAX nous dit qu'il est stupide de penser qu'il a dit que la production allait continuer à augmenter. Ah oui , c'est parce qu'on n'aurait plus besoin du pétrole à l'avenir ? ben dans ce cas l'argument de l'augmentation des réserves prouvées ne sert à rien ! 

miniTAX nous offre un parfait exemple de l'histoire de la marmite rapportée par Freud. Un ami en croise un autre et lui dit sur un ton de reproche :" dis donc, la marmite que je t'ai prêtée, tu me l'as rendue fendue". Et l'autre de rétorquer :" comment cela? d'abord tu ne m'as jamais prêté de marmite, ensuite je te l'ai rendue en bon état, et de toutes façons elle était déjà fendue quand je l'ai prise". 

L'emploi d'une série d'arguments contradictoires (le prix du pétrole ne va pas monter, et si il monte ça va augmenter les réserves, et donc la production, mais de toutes façons on arrêtera d'en consommer parce qu'on en a plus besoin), est un signe clair qu'on cherche à masquer une réalité. L'ironie de l'histoire de la marmite est bien évidemment qu'après avoir entendu la réponse de l'ami, on n'a plus aucun doute sur la réalité de ce qui s'est passé : il parait évident que c'est la réalité la plus simple , qu'il a réellement emprunté la marmite et qu'il l'a fendue, en contradiction totale avec ses dénégations. De la même façon, je suppose que tout lecteur de miniTAX en retirera la même impression (si des lecteurs ont l'impression qu'il est cohérent, ils sont bien sûr tout à fait en droit de l'exprimer - si possible en termes plus polis et mesurés, merci) : comme l'a dit avec bon sens Ricquet, pas besoin d'exponentielle pour comprendre qu'en pompant une ressource finie , elle finit par s'épuiser. Cette réalité simple, miniTAX ne peut pas psychologiquement l'accepter, et il allume un tas de contrefeux et d'écrans de fumée pour brouiller le message à un point tel que plus personne ne sait ce qu'il veut dire, et qu'il donne finalement les meilleurs arguments contre lui. Très instructif, donc ...

Par climatenergie - Publié dans : Energie
Ecrire un commentaire - Voir les 33 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Pages générales

Articles par catégorie

Créer un Blog

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés